cadeau

Rédigé par Philippe le mardi septembre 9, 2008

« Quand tu prendras le chemin vers Ithaque Souhaite que dure le voyage, Qu’il soit plein d’aventure et plein d’enseignements. Les Lestrygons et les cyclopes, Les fureurs de Poséidon, ne les redoute pas. Tu ne les trouveras pas sur ton trajet Si ta pensée demeure sereine, si seuls de purs Emois effleurent ton âme et ton corps. Les Lestrygons et les cyclopes, Les fureurs de Poseidon, tu ne les verras pas A moins de les receler en toi même Ou à moins que ton âme ne les dresse devant toi.

Souhaite que dure le voyage. Que nombreux soient les matins d’été où Avec quelle ferveur et quelle délectation Tu aborderas à des ports inconnus ! Arrête toi aux comptoirs phéniciens Acquiers y de belles marchandises Nacres, coraux, ambres et ébènes Et toutes sortes d’entêtants parfums Le plus possible d’entêtants parfums Visite aussi les nombreuses cités de l’Egypte Pour t’y instruire, t’y initier auprès des sages.

Et surtout n’oublie pas Ithaque. Y parvenir est ton unique but. Mais ne presse pas ton voyage Prolonge-le le plus longtemps possible Et n’atteins l’île qu’une fois vieux, Riche de tous les gains de ton voyage Tu n’auras plus besoin qu’Ithaque t’enrichisse. Ithaque t’a accordé le beau voyage, Sans elle tu ne serais jamais parti. Elle n’a rien d’autre à te donner. Et si pauvre qu’elle te paraisse Ithaque ne t’aura pas trompé. Sage et riche de tant d’acquis Tu auras compris ce que signifient les Ithaques

Constantin Cavafy traduit par J.Lacarrière avec quelques problèmes de mise à la ligne! bon voyage! catherine et philippe

3 commentaires

Rédigé par Mayero le 11 septembre 2008

Merci de ce beau poème; nous l'avons retrouvé dans ses lignes...Ithaque serait-elle Ravent??? "Mais que cherchent-elles, nos âmes, à voyager ainsi De port en port Sur des coques pourries? Déplaçant des pierres éclatées, respirant La fraicheur des pins plus péniblement chaque jour, Nageant tantôt dans les eaux d'une mer, Et tantôt dans celles d'une autre mer..." Georges Séféris Nous avons sorti Mayero de l'eau ce matin et travaillons quelques jours sur le chantier avant de prendre la route qui nous ramènera vers vous début novembre comme prévu.

Rédigé par manou le 15 septembre 2008

Ah bon, alors Mayero est sorti de l'eau. Mais alors qu'allez vous avoir à nous raconter maintenant!? Qu'est-ce qui vous attends de si palpitant d'ici novembre??

Rédigé par Nico ! le 16 septembre 2008

Bonjour tout le monde… en fait vous pouvez vous rendre compte que les trois fistons ne prennent pas du tout le temps de donner des nouvelles ces temps-ci. Je m'en excuse pour ma part, car même si j'ai une vie à 100 à l'heure en ce moment, un p'tit signe de vie ne fait pas de mal. Je prendrais plus de temps pour rédiger tout ce qui vient de se passer, mais sachez que je vais très bien, que j'ai un appart dans lequel je vais emménager dans la semaine, que je continue à privilégier mes activités professionnelles, et que j'ai enfin lu tous les billets de ces derniers temps, dans lesquels j'avais pris beaucoup de retard ! Je vous aime fort, et pense bien à vous malgré le peu de news. A très vite pour le reste de mes aventures.

Billets récent(e)s

Vue d'ensemble des Billets

Commentaires