Arrivee_du_pressoir_aux_aurores.jpg
Arrivee_du_pressoir_aux_aurores.jpg

Travaux à la ferme

Rédigé par Jean-Marie le jeudi janvier 16, 2014

Le cidre est sous tiré et il était encore à 1032 le 10 janvier. Nous ne sommes pas prêts de le mettre en bouteille. Hier , journée ordinaire à la ferme avec un temps ensoleillé pour une fois. Une accalmie très brève entre deux belles tempêtes… Le matin Philippe a soigné la Malade, une vache qui malheureusement porte bien son nom. Mais bonne nouvelle : la partie nécrosée du pis est enfin tombée. Deux mois d’efforts avec toutes sortes d’interventions pour avoir enfin un résultat. Nous croisons les doigts pour que la cicatrisation se fasse vite. Nous avons terminé avec Philippe, l’élaboration des râteliers et des portillons des brebis , avant de les rentrer pour l’agnelage. Pas une mince affaire mais le travail en atelier est des plus agréables Et bonne surprise la première brebis nous a fait deux magnifiques agneaux dans l’après midi; sans doute attendait-elle la fin des travaux de son trois étoiles!!! Nous avons observé le premier veau de l’année et la Blanche , sa mère. Notre surveillance ne peut se relâcher car la vache a encore des pertes rouges… Nous avons nourri les bovins après avoir remis la paille et passé un coup de rabot sur leur aire bétonnée. Fin d’après midi, j’ai attelé la remorque pour ramener une trentaine de petites bottes de bon foin pour les bêtes sous abri; plus faciles à manier que nos grands rouleaux de 250 kgs. J’avais encore plein de brindilles de foin et de paille dans les cheveux le soir. J’ai ramené un stère de bon bois de pommier près de la maison. Nos réserves dépassent maintenant les 20 stères… . Les jardins sont retournés. L’hiver ne tardera plus et nous sommes prêts .(Il se fait vraiment attendre…) Je suis bien ici, même si mes tendinites se réveillent après tous ces efforts et ce temps bien humide… Beaucoup de travail et d’imagination pour maintenir les champs et les bâtiments en état et de nombreux projets en tête, toujours plus prenants que l’ennui… J’aime cette dualité entre la mer et la campagne. Cette obligation à rester en éveil de façon quasi permanente, cette nécessité à anticiper au maximum pour ne pas être débordé aux moments les plus chauds me remplissent la vie et c’est bien. J’ai plus de mal avec les comptes, les déclarations et les contrôles obligatoires de plus en plus prenants pour suivre le cheptel et les finances de la ferme, mais Chantal et Philippe m’aident bien. Et le sourire et la bonne humeur des clients et copains qui viennent chercher leur viande, miel , cidre, pommeau et jus de pomme à la ferme, font oublier ces petits tracas. Pourvu que cela dure.

”Nous venons d’acheter un champ que nous louions jusqu’ici. Nous en reprenons encore pour 5 ans minimum (c’est le contrat quand on achète des terres agricoles comme exploitant.) De quoi s’occuper encore un moment. ”

Arrivee_du_pressoir_aux_aurores.jpg
160_barratees_a_faire_passer_dans_la_goulette___1_.jpg
le_marc.jpg
le_jardin__pas_une_mince_affaire.jpg
refection_du_jardin.jpg
soins_a_la_vache_matin_et_soir.jpg
soins_d__argile_et_douche_d__eau_froide_pour_l__inflammation.jpg
pis_malade_cela_ne_s__arrange_pas.jpg
la_partie_du_pis_ouverte_suite_a_une_mammite_variqueuse.jpg
une_partie_du_pis_est_totalement_necrose.jpg
la_partie_malade_du_pis_est_enfin_tombee_apres_deux_mois_de_soins.jpg
amener_le_veau_a_sa_mere_pour_le_tranquilliser.jpg
Nous_prenons_du_colostrum_pour_les_prochains_veaux.jpg
notre_futur_taureau.jpg
le_troupeau_est_hiverne.jpg
confection_ratelier_a_vaches.jpg
pose_du_grilage_sur_le_ratelier.jpg
le_ratelier_est_termine.jpg
mise_en_place_du_nouveau_ratelier.jpg
La_Malade_adopte_d__entree_le_nouveau_ratelier.jpg
le_coin_des_chevaux_n__est_pas_oublie.jpg
Ratelier_a_moutons_a_poser_sur_les_portes.jpg
beaucoup_de_travail_d__atelier_pour_preparer_les_logettes_des_ovins.jpg
nous_elaborons_même_les_verrous.jpg
une_belle_logette.jpg
premieres_naissances.jpg
le_bois_avec_Robert.jpg
Pommier_abattu_par_la_tempete.jpg

5 commentaires

Author avatar

Rédigé par Nico le 17 janvier 2014

Super de voir les ambiances de Ravent...
Alors évidemment, toutes ces photos ne viennent pas sans question ; et même si vous pourriez y répondre ce weekend (Hâte de vous revoir !), les voici :

  1. Avec une si petite hauteur pour le ratelier des vaches, elles ne risquent pas de s’abîmer en l'enjambant (car j'imagine que ce sera le cas dès que le round baller sera quasi terminé) ?
  2. Le nouveau logis des brebis se trouve dans la réserve de Philippe et Catherine ? J'arrive pas à le situer ?

En tout cas, le reportage sur la malade est... peu ragoutant au petit déj :-)
Et votre travail d’orfèvrerie est magnifique ! Félicitations !

Author avatar

Rédigé par Nico le 17 janvier 2014

En visionnant de nouveau la logette des brebis, je crois avoir percé le mystère... Vous avez déplacé l'armoire de l'écurie, et elle se trouve à gauche en entrant ? C'est ça :-)

Author avatar

Rédigé par jean-marie le 17 janvier 2014

tu as tout compris

Author avatar

Rédigé par chantal le 19 janvier 2014

Oui, beaux boulots!
Les dos, genoux et autres articulations ont bien souffert au passage mais les hommes de la maison ( et non de cour) ne s'en laissent pas conter! Ils continuent à avancer. Bravo.

Pour Nico et Marion: se méfier des billets et éviter de les lire au moment des repas!

Author avatar

Rédigé par celine le 23 janvier 2014

ca c'est sur, mais la realite est encore plus choquante... enfin on sait qu'au moins malgres tout ca, la vache s'en remet bien et pourrait meme devenir un brin agressive juste pour dire aux mecs...que quand meme faut pas pousser...
puis il faut dire aussi que l'ecurie a pris un petit coup de retouche et de modernisation, et pourrait s'appeler la bergerie a present ;-)

Billets récent(e)s

Vue d'ensemble des Billets

Commentaires