Illustration du billet le Maramures

le Maramures

Rédigé par Jean-Marie le vendredi octobre 10, 2008

Revenons donc aux choses sérieuses quelques deux cents Km plus haut : Le Maramures (prononcer Maramurech) est une petite région du nord de la Roumanie à la frontière de l’Ukraine. Rattachée tardivement à la Roumanie, elle a fait partie de la Hongrie fort longtemps. Paysage très vallonné et bordé de montagnes, la population a développé une culture très particulière : maisons et églises toutes en bois, vêtements de travail et de fêtes portés encore par un certain nombre de villageois, chants … L’économie,largement autosuffisante, a reposé pendant des siècles sur l’agriculture et l’élevage, l’exploitation du bois et celle des mines notamment de sel et de plomb (connues depuis l’antiquité). Car les terres sont riches et fertiles .

Mais comme partout . et sûrement plus qu’ailleurs, les mutations sont importantes. Dès que les frontières se sont ouvertes, beaucoup d’habitants de cette région sont partis travailler en Italie , Espagne et France en occupant des emplois plus ou moins déclarés ou en ayant des activités pas très légales (fric frac sur les parcmètres français c’est eux !) . Bref de retour au pays les belles maisons en bois ont été remplacées par des bâtisses en parpaing . Et les chantiers sont maintenant légion. Le résultat est surprenant : la règle du « plus kitch tu meurs » est souvent de mise. Et malgré l’inscription du site au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO, il est devenu bien difficile de trouver de belles maisons en bois couvertes de bardeaux parmi les constructions neuves. En ce qui concerne les églises, depuis l’autorisation de la pratique religieuse, les 3 obédiences chrétiennes présentes se tirent une bourre pas possible pour montrer leur force en édifiant d’énormes bâtisses en béton en plumant les fidèles dont le discours œcuménique qu’ils nous ont tenu s’accorde mal avec cette politique… 3 églises en effet ; les uniates gréco catholiques, les catholiques romains et les orthodoxes (sans oublier les juifs qui étaient nombreux avant guerre dans la région, mais hors compète maintenant car presque disparus). Autre gros changement l’arrivée des grosses boites occidentales , américaines bien sûr mais aussi françaises (banque et grands magasins qui, à l’instar de Cluj même si c’est dans une moindre mesure, font une entrée remarquée dans les villes et les gros villages) Le tourisme, est très subventionné par l’Europe. Il s‘appuyait au début sur des associations locales et facilitait les échanges sympas. Mais visiblement les initiatives privées d’envergure sont très encouragées : nous avons vu beaucoup de grosses pensions tape à l ‘oeil et des nouveaux hôtels sur le bord des routes affichant le sigle bleu étoilé. Les stations de sports extrêmes et d’hiver, les piscines commencent à fleurir… Bref cette présentation pourrait rebuter les amoureux de belles destinations de balade. Hé bien rassurez vous, hors saison , le Maramures a tout pour séduire : paysages splendides de bois, pâturages et de petits lopins cultivés, parfois en espaliers ; champs parsemés de meules de foin qui ne cessent de grandir tous les jours de beau temps (en octobre les foins battent leur plein) ; habitants heureux de nous interpeller ou de répondre à nos sollicitations (certains nous invitent chez eux et nous ouvrent la salle ou nous aident volontiers a sortir le Trafic enlisé avec leurs chevaux, d’autres nous invitent à découvrir la scierie ou l’alambic locaux ) ; routes jalonnées de toutes sortes de charrettes à chevaux, à bœufs et même à buffles, des paysan(ne)s courbé(e)s portant de lourdes charges ou tirant des carrioles à bras surtout le matin et en fin d’après midi quand les travaux des champs se terminent ;  découverte des marchés aux bestiaux et des « grands bazars » comme les nomment les gens d’ici… Les personnes qui travaillent dans les champs sont nombreuses : il faut souligner que la faux et le râteau sont encore très utilisés , beaucoup plus que le tracteur. Les animaux de trait servent essentiellement au transport des outils, produits et personnes pendant cette période de récoltes. Mais ce matin nous avons vu pour la premiere fois un laboureur et ses deux chevaux... Autant vous dire que nous avons aimé ce pays vert et accueillant, même si nous avons l’impression que tous les bouleversements actuels risquent rapidement de faire disparaître à jamais l’originalité et les particularités qui en ont fait la richesse et la fierté pendant des siècles. Comment croire en effet que toute cette organisation sociale et économique puisse perdurer face aux attraits de la vie  « moderne et facile » de notre modèle européen même si la région devient une réserve touristique … En tous cas, beaucoup d’habitants d’ici ont déjà pris le virage !!!

des meules partout...les meules se montent progressivement apres sechage sur des pieux ou des claiesfenaison en octobrela meule s'eleve de plus en plus hautPas de retraite dans le Maramuresfenaison toujours et encoresechage du foin sur claies comme en montagnechar a boeufschar a bufflesretour a la fermele repos du guerrier

belle eglise en bois du XVIIemechapelle au milieu de nulle partclocher en bois du XVIemecimetiere champetre oratoire en boismodele de porche.Il y en a devant les maisons et les eglisesmaison traditionnelle maison en bois habiteegrange traditionnelle en boistaille des bardeauxla maison tape a l'oeil

les produits de la fermeles marchandes de legumesLes hommes vendent aussides tas de chouxet des tas de poivrons de toutes les couleurscela discute fermefemme au marchegrosse fatigueet le marche aux bestiauxles religieuses a la retape au marche

 un exemple de scieriecomme il y en a des dizainespreparation du marc de pommes, les villageois viennent chacun leur tourla preparation du marc de prunes, beaucoup le font chez euxl'alambic et sa patronne qui a meme son lit dans la piecevraiment une maitresse femme

concurence d'eglise dans un petit villageet voici la troisieme

et pour finir sur une note oecumenique voici deux magnifiques icones ou peintures catholiques uniates ou romaines au choix... peinture sur bois[autre peinture|/blog/images/2008/attachebillets/jeanmarie/icone_maramures.jpg||autre peinture||album

3 commentaires

Rédigé par Nico ! le 14 octobre 2008

Je sens que le retour parmi nous va être difficile… Les photos sont magnifiques, comme d'habitude… on est projeté d'un coup à une réalité si souvent oubliée… d'ailleurs, il se pourrait que l'expression "crise économique mondiale" vous soit passée tout à fait inaperçue… profitez-en, votre écoute quotidienne de France Inter ne pourra vous laisser tranquille plus longtemps !!! Je ne connais pas l'histoire du "fric frac" des parcmètres, il faudrait m'éclaircir ça… N'avez-vous pas trop froid dans le traffic ? Avez-vous toujours aussi bonne santé ?

Petite nouvelle, je suis remonté sur un tatami hier soir, pour mon premier cours de jujitsu… et après 30min, je suis sorti du cours, en pleine hypoglycémie, sans pouvoir remonté pour finir l'1h30 normalement prévue ! Dure, dure la reprise !!! Mais l'ambiance qu'il y règne me convient parfaitement, et avec Christophe, mon collègue, nous devrions y aller deux fois par semaine.

Gros bisous à tous. (Et bienvenue à Natacha !)

Rédigé par celine le 18 octobre 2008

wow! c'est magnifique, les eglises et les maisons sont vraiment belles. meme le cimetiere est beau! je regarde les visages des gens, ils sont bien abimes par le froid et le travail. les attelages doubles avec les vaches ou chevaux, ca donne. comme d'hab, papa tu nous en mats plein la vue ;-) bravo, j'imagine que vous revenez la tete plein de belles images, de souvenirs inoubliables et de belles aventures qui vous en ont mis plein la vue! enfin vous en avez bien profite! je vous embrasse and welcome back home ;-)

Rédigé par Les voyageurs en Trafic le 18 octobre 2008

Vite vite regarde le nouveau billet Bises et merci pour ton billet

Billets récent(e)s

Vue d'ensemble des Billets

Commentaires