Illustration du billet Plongées corses en juin
La Corse en plongée, c'est parfait !

Plongées corses en juin

Rédigé par Nico le dimanche juin 30, 2019

En 2013, c'est en Corse que nous avions réalisé notre baptême de plongée, et ça nous a de suite totalement conquis. Depuis, que ce soit en Martinique pour passer notre premier niveau, ou le second cet hiver, à Madère, ou à Malte, cette activité nous enchante tous les deux. Il était donc prévu que ces vacances en Méditerrannée laisse une belle part à la plongée !

Nous avons donc découvert :

  1. la réserve de Revellata, proche de Calvi ;
  2. l'épave du bombardier B17 au pied de la citadelle de Calvi : touchés lors des combats de la Seconde Guerre Mondiale, il est venu amerrir au pied de Calvi, et repose par 27 m de fond ; un vrai régal de le découvrir sous l'eau ;
  3. la réserve de Scandola sous les aiguilles de Piana depuis Porto ;
  4. le golfe de Sagone depuis Cargèse ;
  5. le golfe du Valinco depuis Propriano.

Evidemment, la Méditerrannée est bien moins poissonneuse que les Caraïbes, mais les eaux corses nous ont réconcilliés avec la vie sous-marine méditerrannéenne après Malte. Ces 9 plongées entre 20 et 40m se sont vraiment super bien passées. Nous continuons à adorer pratiquer cette activité en couple, toujours à surveiller/épauler son binôme. Et puis c'est souvent une bonne excuse pour rencontrer et discuter avec les locaux.

Bref, ça a vraiment contribué à rendre ces 20 jours en Corse fabuleux… la suite au prochain épisode !

Après la préparation sur le bord (enfiler sa combinaison et préparer le gilet stabilisateur), on embarque pour rejoindre un site de plongée
Des bouteilles de 12 ou 15 litres, chargées d'air comprimé à 200/220 bars, soit environ 2500 litres d'air d'autonomie… suffisant pour des plongées de 40 à 60 minutes (selon la profondeur)
Tout le monde à l'eau au pied des calanques de Piana !
Les sensations reviennent vite, tout va bien !
Au bout de l'aile du B17, un banc de sars à tête noires
L'épave du bombardier B17 avec une superbe visibilité
L'épave est très bien conservée malgré l'amerrissage forcé
A l'abri de la carlingue
vue jusqu'au poste de pilotage
On en aura bien profité !
Quelques passages sous roches…
ou dans des tunnels…
ou ici sur le site des Cathédrales, entre de grand tombants
on observe la danse des anemones vertes
Fait rigolo : lorsque l'on claque des doigts proche des tapis d'anémones encroutantes jaunes, elles se referment toutes en même temps…
Les Protules sont des vers sédentaires vivant dans un tube calcaire qu'ils sécrètent eux-mêmes
Entre 20 et 40m, un phare permet de revéler les couleurs
Sous la roche, un tapis de corail
Les Gorgones rouges tapissent les tombants rocheux entre 20 et 100 mètres de profondeur. Il est nécessaire d'utiliser une lampe torche pour apprécier leur éclat, car à cette profondeur, le rouge paraît bleu sombre
Le corail se meure et d'autres algues s'accrochent sur les squelettes calcaires
Nous avons pu voir de nombreuses limaces, ici deux doris dalmatiennes
Berghia azurée
Doris tricolore
Doris celeste
Sûrement une cuthona caerulea (mais je ne suis pas certain de l'identification)
Un poulpe
Ce homard n'avait plus été vu dans la baie depuis 2 ans… il est réapparu rien que pour nous !
Une rencontre assez exceptionnelle !
Je dirai que c'est une galathée… mais pas certain sur ce coup-là !
La Dromie
Une petite langouste
Une petite langouste
Une grande cigale de mer
Une araignée
Grand pagure ou Bernard-l'ermite
Belle rascasse trouvée par Camille
Torpille marbrée
Murène
Plusieurs rencontres avec des mérous de 80 cm
On arrive à bien les approcher en restant calme et en limitant les bulles
Posé dans le courant, il nous surveille…
Maître des lieux
Mostelle des roches
Deux corbs avec leurs superbes reflets dorés
Un petit banc de corbs
Un denti, toujours près à chasser dans les bancs de castagnoles
Girelle mâle
Un banc de girelles paon
Tous curieux !
Le serran-écriture
Un sargue
Un gros sargue
Un gros banc de saupes
Des castagnoles par milliers dans les reflets du soleil
ça plane pour Camille !
Cachés derrière les roches, on observe la chasse du denti
Nous avons quasi toujours plongé en palanquée de 3 à 5 plongeurs… mais sur une plongée, nous avons fait un gros groupe de 8… moins simple pour ne pas effrayer les poissons !
Notre ordinateur nous indique la profondeur, la durée de la plongée et nous avertis des paliers à réaliser lors de la remontée
Un duo de choc !
Sortie de l'eau sous le soleil
Nous consommons souvent moins d'air que les autres et finissons rarement les plongées dans la réserve
Nico, heureux après avoir vu toute cette vie sous-marine !

7 commentaires

Author avatar

Rédigé par Cyrille Devigne le 15 septembre 2019

Que de belles photos. Content que vous en ayez bien profité.

Author avatar

Rédigé par Manou le 15 septembre 2019

Waouh, ces images rappellent tellement de bons souvenirs de plongées en Méditerranée... Chanceux ! Ce sont des poissons que j'ai eu le privilège de voir de Collioure à Porquerolles en passant par la Corse et la Tunisie. Ça fait plaisir de constater que cette belle variété d'espèces est toujours aussi présente après 30 ans !! Par contre, à l'image de Malte les fonds de la Crête (en 1990) n'étaient pas aussi poissonneux en raison de la surpêche de l'époque. Bravo pour les belles photos, j'espère que vous avez tout de même eu la chance de les voir de vos propres yeux, pas seulement à travers votre caméra sous-marine ;-) D'ailleurs, est-ce bien des photos ou des images extraites de vidéos !? Ce qui n'enlèverait rien à votre talent pour la qualité de vos prises de vue. Man👀

Author avatar

Rédigé par celine le 15 septembre 2019

wow! bon j'avoue...je n'ai pas encore lu les textes (promis je les lirais cet été) mais j'ai regarde toutes les belles photos! quel spectacle! vous avez été super chanceux, et vu du monde...petite question: sur une des photos il y a un rectangle, y aurait il un poisson très connu qui ne veut pas être sur le blog? ;-) enfin really merci pour nous avoir fait voyager avec vous

Author avatar

Rédigé par Nico le 15 septembre 2019

@Celine : petit soucis lors de la génération de l'image… mais promis aucun poisson rectangulaire aperçu lors de nos plongées ! @Manoo : Il y a quelques années, contre un coup de main informatique, je me suis fait offrir un caisson (jusqu'à 40m de profondeur) pour mon Canon G7X par le père de Camille… depuis j'essaye de jouer avec, dès que je suis sous l'eau… cette année, je me suis offert un phare pour apporter de la couleur au fond… donc les photos sont de vrais clichés, non tirées de vidéos. Mais j'ai aussi fait quelques vidéos lors de notre dernière plongée, et j'essayerai courant juillet de monter un petit film. Mais j'ai encore une belle marge de progression pour réussir à mieux gérer la lumière naturelle, l'apport d'une lumière déportée à bout de bras, les réglages de l'appareil pour la prise de vue sous-marine, améliorer encore ma flottabilité/stabilité… c'est vraiment chouette la prise de vue sous-marine, car ça demande beaucoup plus de technique que la prise de vue terrestre… surtout qu'à tout ça, il faut penser à suivre l'encadrant de plongée, vérifier régulièrement son binôme et ses propres paramètres de plongées… bref, on n'a pas le temps de s'ennuyer en 45 minutes de plongées ! Mais tu connais parfaitement tout ce monde là !! La prochaine fois qu'on vient au Canada, il faudra qu'on s'organise une sortie, que tu me conseilles ;-)

Author avatar

Rédigé par jean marie Behier le 15 septembre 2019

Bell est prises de.vue bien documentées. Je vois que tes premières plongées en Tunisie puis celles d' Italie et de Grèce t'ont ouvert de belles perspectives. Je trouve très bien que tu puisses evoluer et t'ameliorer dans ce domaine et de partager cette belle activité avec ta chere et tendre.. Continue à nous remplir les mirettes...

Author avatar

Rédigé par Camille le 15 septembre 2019

Merci mon super binôme pour tous ces moments merveilleux... Chuis pas prête de m'en lasser !!

Author avatar

Rédigé par Chantal le 15 septembre 2019

Quel beau partage ! Je commence à comprendre ce qui vous motive autant ! Merci pour ces belles images, toute cette vie qui se cache dans le fond de la mer, toutes espèces que je ne verrai jamais de mes propres yeux. Continuez à vous faire plaisir. vie qui se cache au fond

Billets récent(e)s

Vue d'ensemble des Billets

Commentaires